V=I+E+H2O

 

 

La lecture de l’article « la preuve scientifique indépendante du Reiki » de Torsten A. Lange* dans le numéro précédent a été pour moi un grand bonheur. Depuis plusieurs années, j’appelai de mes vœux qu’une telle expérience puisse être réalisée.

 

Il est intéressant de rapprocher cette expérimentation de travaux scientifiques réalisés sur l’eau :

Le professeur Vinh Luu (physicien), précurseur avant Jacques Benveniste (biologiste), du postulat de « la mémoire de l’eau », autrement dit de sa capacité à stocker et transmettre de l’information. Vinh Luu a mesuré la valeur électromagnétique de différentes dilutions homéopathiques et constaté que le solvant conservait la trace de la substance active même après sa disparition et pouvait la transmettre à d’autres dilutions.

Le Docteur Masaru Emoto, dont tout le monde aujourd’hui connait les extraordinaires photographies de structures cristallines, a montré le pouvoir de la pensée, de l’émotion et de la musique, donc de la vibration, sur la structuration des molécules d’eau.

Le professeur Luc Montagnier (biologiste virologue, prix Nobel de médecine) a réalisé une expérience stupéfiante (« On a retrouvé la mémoire de l’eau », documentaire France 5) qui montre que l’eau pure aurait bien la capacité de recevoir de l’information, même aussi complexe qu’un code ADN, par ondes électromagnétiques… et les ondes EM ne transportent aucune matière mais seulement de l’énergie.

Pourquoi la science officielle, non seulement refuse ces travaux, mais cherche à décrédibiliser leurs auteurs ? Jacques Collin (ingénieur) nous donne probablement la réponse : « L’eau chargée d’énergie agit sur la matière vivante de telle façon qu’il faut être à la fois spécialiste en biologie, en physique quantique, en chimie, en physique et en médecine pour l’appréhender. Actuellement, compte tenu de sa spécialité, aucun scientifique n’est dans la possibilité d’en avoir une vue suffisamment large et précise.»

Ces recherches devraient pourtant, à terme, révolutionner les sciences, notamment la physique, la médecine et la biologie et probablement bien plus encore. Je pense, entre autre, à la compréhension des mécanismes de l’évolution qui ont façonnés les espèces et permis à la vie de perdurer sur notre terre depuis près de 4 milliards d’années.

 

Mais, revenons à ce qui nous rassemble : qu’est-ce que toutes ces découvertes peuvent nous apporter à nous, initié(e)s au Reiki ?

Je crois que nous pouvons en déduire l’hypothèse, et cela serait une information fondamentale, que le mécanisme d’action du Reiki, inconnu scientifiquement et au-delà d’un important apport d’énergie à l’organisme, est de structurer, ou plus véritablement restructurer, les molécules d’eau de nos cellules, qui en sont composées à 99%.

 

« L’eau est ultrasensible à toutes les vibrations, elle adore ça. Elle retient ce qui est bon pour la vie et en favorise le déploiement et la transmission.» Vinh Luu.

 

L’eau c’est la vie, disait-on. Aujourd’hui, nous pouvons dire :

Intention + énergie + eau = la vie.                       

 

Sébastien.

Publié dans "la lettre Reiki" n°32, septembre - octobre - novembre 2019

*www.reikiscience.com

© 2019 par Santénergétique.

Photographies : © 2017-2018 par N. Khanh.

© 2012 par Sebb.

Logo : © 2019 par CL.N.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now